Vins Bordeaux primeurs 2015
Les meilleurs Primeurs 2010 à mettre en cave
Les meilleurs Primeurs 2010 à mettre en cave

Publié le 26 septembre 2011 Dans : Investir dans le vin : toutes les infos utiles, Les actualités du vin Avec 587 Vues

Investir dans le vin, un placement très rentable

Analyse de la situation du marché du vin pour investir dans le vin

A l’heure où les bourses mondiales n’en finissent plus d’être chahutées, que le spectre de l’inflation réapparaît et que les crises financières se succèdent, il devient difficile de savoir comment bien placer son argent. Dans ce contexte, le vin est un produit d’investissement qui suscite de plus en plus d’intérêt : voici donc comment nous analysons la situation ?

Si l’on regarde les courbes de spécialistes, on s’aperçoit que l’indice des grands crus de Bordeaux a progressé plus vite que celui du CAC40 sur les dix dernières années. En moyenne, le vin a progressé de plus de 10% par an sur la décennie qui vient de s’écouler. Sur les 24 derniers mois on assiste à une envolée frénétique des cours avec quasiment 10 à 15% de progression sur les 6 derniers mois . Cette croissance s’explique avant tout par deux raisons : d’une part les grands crus de Bordeaux font partie des produits de luxe dont la demande n’a cessé d’augmenter avec l’enrichissement général et le développement de pays émergents, et d’autre part, la quantité disponible pour ces produits n’est pas extensible infiniment.

Augmentation de la qualité des vins de Bordeaux 

Les grands crus de Bordeaux ont été mis en valeur sur la scène mondiale par le critique Robert Parker, qui depuis plus de 30 ans a incité les différents châteaux à mettre en place de véritables politiques de qualité. A Bordeaux, comme dans l’ensemble du vignoble français, le niveau de qualité n’a cessé de s’élever et les excellentes récoltes des dernières années ont permis de créer un climat de confiance autour de ce produit. Dans le même temps, la demande mondiale était de plus en plus forte et Hong Kong, véritable porte d’entrée sur la chine, devenant « tax free » devait permettre aux riches consommateurs de faire venir à moindre cout les produits de nos châteaux les plus prestigieux.

Perspectives d’évolution ?

Si les Premiers Grands Crus ont été les premiers à profiter de l’envolée des cours, le mouvement a été suivi par les deuxièmes grands crus et certains autres. Le Château Cheval Blanc, fleuron des premiers crus en Saint Emilion est conjointement détenu par Bernard Arnaud et Albert Frère : un investissement de plus de 30 millions d’euros a été réalisé avec la construction d’un chai futuriste inauguré cette année. Tout est fait pour retenir l’admiration des oeno-touristes (sans cesse plus nombreux) et faire de ce domaine le symbole de la qualité, du gout et de l’excellence à la française.
Les premiers crus de Bordeaux étant dotés d’une grande durée de vie, il me semble que nombre de châteaux vont pouvoir encore faire évoluer à la hausse leurs prix. Cela laisse de belles perspectives pour obtenir les rendements à deux chiffres auxquels nous étions habitués ces dernières années.

Vous souhaitez investir dans le vin, nous vous invitons à ouvrir un compte en formule Sésame ou Premium et choisir vos grands crus. Si vous souhaitez un conseil, nos conseillers de vente sont à votre disposition.
Vous pouvez également consulter nos conseils de stockage de vos vins 

fiche autheur Thierry Goddet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *