Vins Bordeaux primeurs 2015
DSC1640_bis
DSC1640_bis

Publié le 15 avril 2015 Dans : Investir dans le vin : toutes les infos utiles Avec 654 Vues

_DSC1640_bisL’investissement dans le vin est l’un des placements préférés des français et des belges. On dénombre d’ailleurs pas moins de 800.000 caves en France. Les plus avisés ont de tout temps compris l’intérêt d’investir en achetant des caisses de vin de garde, de les faire vieillir et de les revendre – souvent d’ailleurs en salle de vente. Les grands crus ont pour eux que les produits disponibles sont rares et s’apprécient avec une demande souvent structurellement supérieure à l’offre. Si les cours ne varient pas de façon linéaire, la volatilité reste faible en regard de celle d’autres produits comme l’or et les actions. C’est donc un placement tout à fait attractif.

Les placements alternatifs: investir dans le vin

A l’heure où les placements à capitaux garantis tels que le livret A ne performent plus, un grand nombre d’épargnants se tournent vers des placements alternatifs et notamment vers des actifs tangibles. En première ligne on trouve le vin, l’art, les forêts ou les manuscrits anciens. S’agissant de l’investissement dans le vin, une cave en pleine propriété, rappelons encore certaines règles :

  • Le capital vin n’est garanti que sur la réalité physique des bouteilles en cave
  • La cote fournie n’est qu’indicative : elle ne constitue en aucune manière une valeur liquidative, c’est-à-dire un cours fixe pour la revente. Le marché du vin est un marché de gré à gré. La cote permet de suivre l’évolution de la valeur mais ne fournit en aucune manière le cours auquel la revente s’effectue.
  • La prise de valeur des vins se fait principalement par la raréfaction des bouteilles disponibles à la vente.
  • La liquidité ou revente n’est jamais immédiate. Il existe certes de nombreuses solution pour revendre ses grands crus : place de marché, intermédiaires sur internet, salles de ventes.

Dans ces conditions, avant de se lancer dans l’investissement vin, il est nécessaire d’intégrer les points suivants :

–          le placement dans le vin est à considérer comme un placement de moyen à long terme, inversement à la bourse ou au trading sur devises. La patience rémunèrera votre passion. Nous conseillons nos clients de conserver les vins au minimum 5 ans avant de les revendre et de bien se renseigner car chaque millésime peut évoluer différemment : certains performent plus lentement que d’autres à l’instar du millésime 2011.

–          le rendement de ce type de placement ne peut être garanti : les cotes évoluent en fonction d’un certain nombre de facteurs qui se produiront plus tard et que l’on ne peut maitriser au moment de l’achat.

–          l’investissement dans le vin doit s’envisager comme un placement de diversification auquel il faut consacrer une part raisonnable de son patrimoine (max 5 à 10%). C’est surtout un placement passion-plaisir plus qu’un placement de rendement.

Investir dans le vin: se faire conseiller

Pour investir avec succès dans le vin, nous recommandons de se faire accompagner par un professionnel. Cavissima conseille et forme ses clients et met à disposition des outils d’analyse, des newsletters, un livre blanc et une hotline. Les services intégrés d’approvisionnement et de conservation des vins permettent de garantir une optimisation de la valeur. La place de marché proposée pour la revente, est une solution non exclusive et offre une possibilité unique de trouver acheteur dans les meilleures conditions de prix. Enfin, un service de livraison sans frais additionnels permet de recevoir ses vins chez soi pour les déguster ou organiser par soi-même la liquidité.

 

 

fiche autheur Thierry Goddet

3 Responses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *