Vins Bordeaux primeurs 2015
Les meilleurs Primeurs 2010 à mettre en cave
Les meilleurs Primeurs 2010 à mettre en cave

Publié le 28 février 2014 Dans : Investir dans le vin : toutes les infos utiles, Les actualités du vin Avec 607 Vues

Thierry Goddet, président de Cavissima

Pour investir dans le vin avec succès, il est conseillé de planifier !

Il est en effet conseillé de planifier ses ses achats de grands crus en restant attentif au calendrier de sortie des allocations, tout comme aux notes des critiques. L’achat de vin en primeur ou en prévente permet de sécuriser ses achats dans des produits parfois rares et surtout de pouvoir bénéficier des meilleurs prix.

Cavissima a identifié, pour tous les amateurs de vin, quatre rendez-vous à ne pas rater sur les six premiers mois de l’année 2014.

Les temps forts pour les Grands Crus de Bourgogne 2012

Les quantités disponibles à la vente pour les grandes maisons de Bourgogne (Domaine Faiveley, Maison Louis Jadot et le Domaine Bouchard Père et Fils) vont être réduites de 30% par rapport au millésime 2010. Sur le plan qualitatif, ce millésime 2012 n’aura quasiment rien à envier au millésime 2010. Il sera même supérieur au millésime 2009.

Les notes des critiques, comme Allen Meadows et Neal Martin, confirment d’ailleurs cette tendance. Côté évolution tarifaire, les hausses de prix, très disparates d’une maison à l’autre, peuvent varier de 5 à 70% pour une même appellation : «La pénurie sur les Grands Bourgogne est réelle et le millésime 2013 à venir viendra accentuer le phénomène. Nous recommandons à nos acheteurs de positionner leurs achats rapidement : les Cortons Grands Crus 2012 représentent la porte d’entrée prix pour un Grand Cru de Bourgogne. La rareté sera d’autant plus effective, que la vendange 2013 a été quasi nulle sur cette appellation » précise Thierry Goddet – Président de Cavissima.

Les temps forts pour les Primeurs de Michel Chapoutier.

Courant mars, la maison Chapoutier mettra en vente son millésime 2013 à travers quelques rares allocations. Depuis plusieurs années, les sélections parcellaires du maitre de l’Hermitage collectionnent avec récurrence les meilleures notes de Robert Parker. Michel Chapoutier reste l’abonné des 100/100 Parker. Les cuvées exceptionnelles, telles que le Pavillon, L’Ermite, le Méal et De L’Orée, en rouge, comme en blanc s’arracheront.

Les prix de sortie Primeurs demeurent généralement assez attractifs, permettant ainsi un investissement à rendement élevé. A titre d’exemple : le Pavillon 2011, côté 100 Parker, s’est acheté à 158€ HT en mars 2012 pour s’échanger à 212€ HT vingt-quatre mois plus tard.

Les temps forts pour les Primeurs de Bordeaux 2013.

L’année 2013 se présentera comme une année compliquée pour la campagne Primeurs. Les orages de grêle et de pluie ont réduit la vendange dans des proportions  significatives.
D’une vigne à l’autre, on observe une réduction de quantité de 30 à 70% par rapport à 2010. Côté qualité, on s’attend à une forte disparité. « Chez Cavissima, nous serons attentifs au prix de sortie primeur. 2013 s’imposera comme un millésime d’investissement dès l’instant où le prix deviendra attractif et que la qualité bien sûr sera au rendez-vous. Le 2008, millésime assez moyen, a enregistré à ce jour de très belles progressions de l’ordre de 100% sur 5 ans parce que les prix de sortie se positionnaient en retrait par rapport à 2007. Le millésime 2007, assez médiocre, a enregistré des progressions de cours de 35 à 45% selon les Châteaux depuis la sortie Primeurs. Une fluctuation tout de même honorable, puis que celui-ci sort après un millésime moyen (2006), et à des prix plus élevés »  commente Thierry Goddet.

La notation par Robert Parker des millésimes 2011 et des 2013.

Une fois n’est pas coutume, le célèbre critique américain a différé au juin 2014 sa notation des Bordeaux 2011, moment opportun pour analyser l’écart de notes entre la première notation et la renotation.
Quelques surprises pourraient apparaître : le Bordeaux 2011 serait susceptible d’être bien meilleur qu’il n’en laissait apparaître lors de sa sortie Primeur.
Dans la foulée, les Primeurs 2013 seront notés : « ce sera l’occasion de valider l’intérêt que pourrait représenter certains Grands Crus dont les prix de sortie pourraient être en net repli » annonce Thierry Goddet.

Enfin rappelons les bases de l’investissement dans le vin :

  • Le placement dans le vin se doit d’être considéré comme un placement sur un horizon de 3 à 5 ans minimum.
  • La conservation des Grands Crus dans une cave de qualité s’avère strictement nécessaire pour valoriser son actif.
  • La prise de valeur reste inévitablement liée à la consommation et à la raréfaction des vins.

 

Vous souhaitez désormais constituer votre cave ? Suivez le guide

fiche autheur Thierry Goddet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *