Vins Bordeaux primeurs 2015
dégustation des Bordeaux Primeurs 2012
dégustation des Bordeaux Primeurs 2012

Publié le 4 décembre 2014 Dans : Investir dans le vin : toutes les infos utiles, Les actualités du vin Avec 759 Vues

_DSC1621Les marchés financiers ne vous ayant pas complètement convaincu, vous considérez le placement d’une partie de vos économies dans la constitution d’une cave à vin patrimoniale.

Les professionnels de l’investissement dans le vin rivaliseront de compétences pour vous rassurer mais parmi les points à vérifier pour sécuriser votre capital, le stockage et l’origine des vins sont souvent abordés…un peu rapidement …A tort !

 

 

Les conseils pour votre placement

1. Connaitre l’origine du vin

Le marché des vins fins est alimenté chaque année par la production du nouveau millésime. De nombreux amateurs recherchent des millésimes plus anciens ce qui les exposera à l’achat de vins qui auront …circulé.

En constituant une cave a vin dans une logique d’investissement il est impératif de s’assurer de l’origine Château des vins achetés afin d’éliminer le risque d’exposition à des conditions de stockage inappropriées (chocs répétés, chaleur ou froid) qui altèrent la qualité du vin et qui peuvent en modifier l’équilibre.

 

2. S’assurer de la conservation (qualitative ou non)

Il suffit d’être confronté une fois à une bouteille ‘cuite’ par l’exposition de la caisse d’origine sur les docks d’un port pour comprendre qu’un professionnel -futur acquéreur de votre cave- voudra s’assurer que le vin n’aura pas traversé l’Atlantique plusieurs fois avant d’atterrir dans votre cave. Garantir l’approvisionnement permet donc de valoriser votre cave à vin lors de sa revente auprès d’un professionnel.

Investir sur des vins jeunes permet non seulement de les acheter au début de leur courbe de prix (quand on est bien conseillé!) mais limite aussi le risque d’exposition à de mauvaises conditions de stockage…sans oublier les risques liés à la contrefaçon !

Avoir sa cave chez soi : évitez les risques

Vous rêviez de descendre tous les jours dans votre cave pour caresser du regard le mur de caisses que vous aurez acheté ? Se faire livrer les vins chez soi les vins que vous aurez acquis dans une logique patrimoniale présente 2 risques qui menacent la rentabilité de votre investissement vin.

– Le vol, aussi fréquent en zone rurale qu’en milieu urbain, est un facteur de risque à considérer d’autant plus que les compagnies d’assurances n’aiment pas beaucoup assurer ce type de bien.

– Vos jeunes vins ont également besoin de conditions de stockage appropriées à leur lente évolution vers l’âge de la maturité, qui peut intervenir entre 5 et 10  ans après leur acquisition. La stabilité, la qualité de l’air ambiant,  la température et l’hygrométrie sont 4 conditions à respecter (et à certifier) pour assurer une évolution de vos vins optimale.

Mettez vous à la place d’un futur acquéreur !

Le professionnel qui achètera vos vins au moment où ils arriveront en début de maturité préfèrera toujours un stock de vins dont il a la certitude qu’ils n’auront pas bougé d’un lieu de stockage adapté, pendant toutes ces années de repos.

Ainsi, la traçabilité et la qualité de la conservation assurent une liquidité plus forte de votre investissement au moment ou la revente sera organisée.

Cavissima : la cave idéale

Rassurez-vous : chez Cavissima, notre outil de gestion de cave vous offrira une représentation physique de vos bouteilles qui vous donnera l’impression de rentrer dans votre propre cave voutée !

fiche autheur Thierry Goddet

5 Responses

  1. Un article avec de très bons conseils pour ne pas se tromper quand on veut investir. Un très bon guide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *