Vins Bordeaux primeurs 2015
Dans un contexte de hausse des prix, quel vin acheter en 2017 - cavissima
Dans un contexte de hausse des prix, quel vin acheter en 2017 - cavissima

Publié le 29 mars 2017 Dans : Investir dans le vin : toutes les infos utiles, Slider Avec 680 Vues

Quels vins faut-il acheter en 2017 dans un contexte de prix à la hausse ?

Dans un contexte où les cours des Grands Crus Classés de Bordeaux se sont élevés de 8 à 12% en un an et où le marché du vin repart sur un cycle haussier, il nous semble nécessaire d’analyser les segments de marché et détecter les opportunités d’achat pour un investissement dans le vin réussi.

Acheter des Grands Crus dans les millésimes intermédiaires

Le tableau et la courbe ci-dessous nous indiquent que les 1ers Grands Crus étant plus volatils et spéculatifs. Nous aimons donc à penser que leurs cours vont s’apprécier plus vite que ceux du segment Bordeaux 90. Renforcer ses positions en Grands Crus dans les millésimes 2012 et 2014 nous semble une option intéressante et faiblement risquée.

IndicesWineDecider YTD 2017 1  an
WD Bordeaux 90 1,3% 7,9%
WD Bordeaux 1CC 0,5% 12,5%

Indices de marché WineDecider des grands crus rouges de Bordeaux

Consolider sa cave avec des valeurs sûres du millésime 2014

Nous sommes en face d’un début de cycle haussier. Il nous semble donc judicieux de renforcer ses positions dans tous les vins du millésime 2014,  millésime d’investissement par excellence. Les mises en bouteilles ont été quasiment faites partout, les vins entrent dans les caves et les châteaux proposent de nouvelles cotes. Elles sont à la hausse. Bordeaux spécule, il faut en profiter, d’autant que le millésime 2016 sera à priori cher. Nous pensons que les courbes de prix des vins du millésime 2014 risquent d’être similaires à celles que nous avions constatées sur le millésime 2008 : linéaires et constantes. En effet, 2014 tout comme 2008 précède deux très grands millésimes et avait été offert à des prix raisonnables.

L’achat en primeur 2016

Découvrez les Bordeaux 2016 en primeur avec CavissimaBien entendu, considérer l’exceptionnel Bordeaux 2016 est une option à condition que le prix de sortie soit à minima inférieur de 20% à  ceux de 2010 pour les Premiers Grands Crus (exception de Pavie et Angélus).

Par ailleurs, l’achat en primeur sur ce millésime 2016 présente des facteurs de risque qu’il nous faut préciser. Si les prix sont excessifs, le cours ne pourra s’élever que dans le très long terme.

Nous conseillons à nos clients de rester vigilants et alertes sur les offres que nous pourrons faire. Nos analyses comme chaque année permettront de détecter le niveau de risque sur un achat de vin en considérant les 3 variables : le prix, les notes des critiques et la valeur de la marque.

 

Retrouvez dès lundi les notes de James Suckling sur les Bordeaux Primeurs 2016

fiche autheur Thierry Goddet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *