Vins Bordeaux primeurs 2015

Publié le 6 décembre 2017 Dans : L'actualité de Cavissima Avec 359 Vues

Les reventes s’accélèrent sur la plateforme Cavissima !

 

Depuis plusieurs mois maintenant nous remarquons une forte augmentation du nombre de reventes sur le site de cavissima.com. Nous sommes donc ravis de vous communiquer quelques chiffres clés sur cette activité de janvier à octobre 2017.

 

Nombre de reventes en hausse

L’année 2017 n’est pas encore terminée mais nous constatons chaque mois une progression considérable du nombre de transactions.

L’excellente performance se confirme sur Novembre 2017 avec une progression à deux chiffres encore par rapport à octobre.

Depuis le début du lancement de notre offre de revente, c’est plus de 7700 bouteilles que nos clients ont vendu sur notre catalogue ! Et nous prévoyons, ni plus ni moins, une croissance de 120% de cette activité en 2018. Chaque jour, Cavissima paye pour rendre visible vos offres sur les bons médias. La visibilité s’améliore, le crédit de Cavissima comme vendeur de vin s’impose un peu plus chaque mois. Nous sommes fiers de vous dire que notre plateforme de revente fonctionne et délivre les résultats escomptés.

Sans surprise ce sont les vins de Bordeaux qui sont les plus échangés, suivis par la Vallée du Rhône avec près de 14% des reventes et la Bourgogne (11%).

La durée moyenne de revente a également progressé. Au lancement de notre boutique de revente, nous avions un délai moyen de revente autour des 36 jours et nous notons une moyenne de 29 jours maintenant.

 

Meilleure performance : Bonnes-Mares Grand Cru Domaine de la Pousse d’Or 2009, Bourgogne

Prix d’achat : 116€ TTC la bouteille

Prix de vente : 340€ TTC (19% au-dessus du prix moyen Wine Decider)

Ces 3 bouteilles ont été conservées pendant 5 ans en cave et ont été revendues en 45 jours.

L’acheteur voulait se constituer une belle collection de vins de Bourgogne. Ce vin est en fait devenu introuvable sur le marché. L’acheteur ne l’a pas surpayé d’autant que le Prix Moyen WineDecider manque de pertinence sur des Bourgognes qui ont disparu du marché. Félicitations au vendeur qui a bien positionné son prix.

 

Top 3 des meilleures reventes en valeur :

1. Chambertin Grand Cru JEROBOAM Domaine Denis Mortet 2010, Bourgogne

Durée de conservation : 37 mois

Plus-Value nette de commission : 400 €

Ce vin a été acheté par un importateur Suisse qui voulait revendre ce vin à sa clientèle de restaurateur. Encore une fois ce produit était rare. Il n’y a eu que 4 bouteilles de ce format produites par la propriété. Dommage, la durée de détention était trop courte et ce vin aurait mérité de se conserver plus et se vendre encore plus cher. Les frais de gestion et détention sont finalement ridicules par rapport à la valeur de la bouteille.

2. Pomerol Château La Violette 2012, Bordeaux

Durée de conservation : 39 mois

Plus-value nette de commission : 305 €

L’acheteur voulait ce produit qui a bénéficié d’une très belle note Parker. Dommage pour le vendeur, le vin continue à prendre de la valeur et est recherché par les rares amateurs de La Violette.

3. Clos des Lambrays Grand Cru 2010, Bourgogne

Durée de conservation : 5 ans

Plus-Value nette de commission : 217 €

Ce produit est devenu quasi introuvable et les grands amateurs de vins le recherche ardemment. C’est une valeur montante de la Bourgogne surtout depuis qu’il est la propriété de LVMH. Les cours de ce vin vont devenir de plus en plus tendus surtout dans un millésime d’exception. Les Morey-Saint-Denis sont devenus à la mode depuis que François Pineau a racheté le Clos de Tart (qui est lui nettement plus cher) et pas forcément meilleur.

Quels sont les millésimes les plus vendus ?

Plus d’un tiers des reventes sont concentrés sur les millésimes 2009 et 2010. Une bonne stratégie même si ces millésimes mériteraient encore quelques années en cave pour révéler leur potentiel gustatif et intensifier le phénomène de rareté. Les Bordeaux 2010 sont encore très fermés et ne se dégustent pas encore bien. Il est urgent d’attendre que les cours reprennent de l’altitude ; ce qui pourrait bien se produire à partir de 2019 et 2020.

Ensuite nous avons enregistré un grand nombre de transactions sur le 2012, millésime qui commence tout juste à se faire rare à Bordeaux. Les négociants vont commencer à refaire leur stock sur ce millésime ; les volumes à la propriété sont bas et les cours sur les marchés professionnels vont commencer à se tendre. Les prix devraient alors grimper un peu plus.

Malheureusement, nous remarquons beaucoup trop de produits à la vente sur des millésimes récents… C’est extrêmement dommage car c’est bien la rareté qui fait la prise de valeur. Le top des performances en est la preuve ! Nous vous rappelons que nous recommandons de patienter un minimum 4 à 7 ans pour les millésimes classiques et plutôt autour des 8-15 ans pour les millésimes d’exception. Faire de la plus-value avec un millésime récent est illusoire. Une éventuelle plus-value n’est que le fruit d’une pure spéculation artificielle que nous ne souhaitons pas se voir développer chez Cavissima. Nous avons un devoir d’éthique vis-à-vis du marché et vis à des producteurs de vin.

Revendre les millésimes 2014 ou encore pire 2015, actuellement c’est faire preuve d’incompréhension par rapport au marché du vin. Voici deux millésimes qui devraient assurément prendre de la valeur avec le temps puisqu’ils sont bien positionnés en termes de rapport prix/qualité. Les offres sur ces millésimes sont actuellement pléthoriques :  les propriétés ont encore des stocks et souhaitent continuer à relever les prix. Revendre ces vins actuellement, c’est finalement risquer de perdre de l’argent. Est-ce vraiment bien cela que nous voulons ?

Où vont les vins ?

Beaucoup d’entre vous nous demandent si les vins sont revendus uniquement à nos clients, c’’est à dire à des clients propriétaires de cave Cavissima. La réponse est non ! Plus de 50% des acheteurs sont de nouveaux clients qui achètent des vins sur notre boutique sans pour autant profiter de nos conditions idéales de conservation des vins. Ce pourcentage ne cesse de progresser.

Près de la moitié des vins sont envoyés directement au domicile de nos clients donc pour une dégustation rapide ou pour être conservés chez eux.

De plus en plus de clients européens sont acheteurs de vos vins : des cavistes, des importateurs, des restaurants ou des amateurs de vin. Il faut bien voir que les prix d’achat dans leurs pays sont souvent plus élevés que le Prix Moyen Wine Decider. Face à cette demande nous mettons en place des solutions de transport adapté et entrevoyons un rapide développement pour la clientèle internationale. A ce jour, nous avons livré en Italie, Espagne, Portugal, Belgique, Hollande, Danemark, Allemagne, Autriche, Hongrie, Tchéquie, Grèce et Croatie, etc.

Comment fixer le prix du vin ?

Très bonne question ! Voici un exercice qui n’est pas simple. Aussi, nous avons mis en place un tutoriel dans votre cave en ligne / investissement. Étudiez bien nos conseils et surtout n’hésitez pas à demander conseil par téléphone. C’est gratuit !

Voir toutes les reventes en cours

fiche autheur Thierry Goddet

2 Responses

  1. Vous êtes tous formidables .

    Heureuses fêtes de fin d’année 2017 .
    Gilles MAGNIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *