Vins Bordeaux primeurs 2015

Publié le 2 septembre 2011 Dans : Culture générale du vin Avec 1113 Vues

L’accord délicat entre la cuisine chinoise et les grands vins français

De style Cantonais, Pékinois, Hunan ou encore Sichuan, il est difficile de définir un seul goût qui domine la cuisine chinoise. Et même si chaque région apporte sa typicité bien distincte, chaque table chinoise reste un kaléidoscope de textures et de saveurs, quel que soit le style. Les plats salés côtoient l’aigre-doux, le poisson et le bœuf se partagent la vedette, et tous sont présentés au centre de la table sur un plateau tournant et les convives se servent à leur guise. Dans ces conditions, pas évident de choisir un vin qui accompagnera tous les mets proposés !

Une domination de certains vins en Chine

Bordeaux

Ce qu’il faut savoir en premier lieu, c’est que le vin en Chine est d’abord rouge, et qu’il s’appelle Bordeaux. Les repas sont des moments de partage et de générosité, et le Bordeaux jouit d’une réputation inégalée aux yeux des chinois. Les vins rouges du Bordelais sont donc souvent proposés à table, mais qu’en est-il de leur affinité pour la cuisine chinoise ?

En général, les vins rouges tanniques ne sont guère versatiles. Bien qu’ils accompagnent à merveille les viandes rouges, ils souffriront de l’accord avec un poisson délicat, des plats épicés, ou encore d’une sauce aigre-douce. D’ailleurs la majorité des chinois consomment le vin à la manière d’un spiritueux : un fond de verre bu cul sec ! Dans ce cas, on peut considérer le vin comme un élément de plus qui rentre dans l’esprit de la table chinoise diverse. Pour un réel accord toutefois, il faudra se tourner vers d’autres alternatives.

 

Prime à la versatilité

Face à la diversité des arômes et des saveurs, il va de soi que les vins versatiles sont à favoriser. Il nous semble plus adapté alors de recommander un vin blanc. On parle souvent de vins Alsaciens en accord avec la cuisine chinoise, un Gewurztraminer est un excellent choix, mais un Pinot Gris pourrait tout à fait accommoder une viande rouge.

 

Un Vouvray ou un Montlouis sec fonctionnent également très bien. De la même façon les vins blancs de la Vallée du Rhône comme le Saint Joseph blanc, le Saint Péray, le Chateauneuf du Pape ou encore mieux le Condrieu forment des alliances réussies. Finalement, pour les inconditionnels du vin rouge, ne désespérez pas ! Si le Bordeaux jeune est à éviter, une bouteille à maturité s’inscrit parfaitement dans les tons de la cuisine chinoise. Arômes tertiaires, texture soyeuse et acidité moins marquée font du vieux flacon un compagnon privilégié pour les mets chinois. De plus, il convient aussi bien à la viande qu’au poisson. Lorsque ce dernier n’est pas proposé, un Pinot Noir de Bourgogne dans un millésime solaire (2003, 2009), produit dans un style peu tannique se mariera aussi très bien avec la plupart des plats, et en particulier avec un canard laqué. Maintenant, il ne vous reste plus qu’à sortir les vins de votre cave Cavissima et à savourer. Gan bei !

 

>> Retrouvez tout le catalogue de vin rouge par Cavissima !

fiche autheur Thierry Goddet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *