Vins Bordeaux primeurs 2015

Publié le 4 juillet 2017 Dans : Investir dans le vin : toutes les infos utiles, Les actualités du vin, Tout sur les vins Primeurs Avec 1121 Vues

Bordeaux 2016 : Positionnement stratégique pour les Premiers Crus Classés

Au fur et à mesure de cette campagne Bordeaux Primeurs 2016, nous avons vu des prix de sortie qui ont évolués vers le haut. En effet, la campagne avait fort bien commencé avec le Cos d’Estournel qui réduisait très légèrement son prix de vente. Puis les Premiers Grands Crus du Médoc ont offert des prix de vente en hausse d’un peu moins de 10% par rapport aux prix du millésime 2015. Et la fin de campagne a vu les « stars » du millésime enregistrer des hausses beaucoup plus importantes. Notons cependant que les hausses ont été plus modérées que pour le millésime 2015 et dans une autre mesure que pour les millésimes 2009 et 2010.

Quelles notes des critiques pour les Premiers Cru Classés ?

Les critiques que nous suivons sont bien entendu l’équipe Parker (WA : Wine Advocate) mais aussi un ancien de l’équipe Parker Antonio Galloni (Vinous : VN) et James Suckling (JS). Nous avons également d’excellents dégustateurs en France et nous avons souhaité cette année leur donner une place plus importante dans notre catalogue. Nous vous proposons donc les notes de Bettane et Desseauve (BD), la Revue du Vin de France (RVF) et Jean-Marc Quarin (JMQ).

WA VN JS BD RVF JMQ
Château Lafite-Rothschild 96-98 95-98 100 98 18,5-19,5 95
Château Mouton-Rothschild 98-100 95-98+ 100 98-99 19-20 100
Château Margaux 97-99 97-100 98-99 19-19,5 99
Château Haut-Brion 97-99 95-98 100 98-99 19-20 100
Château Cheval Blanc 97-99 96-99 98-99 98-99 19-20 99
Château Ausone 98-100 96-99 97-98 98-99 18-19 100
Château Angélus 96-98 94-97+ 99-100 97-98 18,5-19,5 99
Château Pavie 98-100 97-100 99-100 97-98 17,5-18,5

 

Sans surprise les notes des Premiers sont exceptionnelles. Une preuve de plus de la qualité inégalée de ces vins d’exception. Dans le classement du Médoc de 1855, c’est le Château Mouton-Rothschild qui semble obtenir l’unanimité avec 4 potentielles notes ultimes !

Notons également les résultats du Château Haut-Brion 2016. La dégustation au château nous avait laissé un souvenir mémorable.

Sur la Rive Droite, le grand gagnant est le Château Pavie avec 3 notes qui pourraient devenir des 100 après la dégustation des vins en bouteille.
Petit rappel : Les notes des critiques sont présentées sous forme de fourchette de notes. En effet, il faudra attendre la mise en bouteille pour que les critiques donnent une note finale au vin. Les vins sont en cours d’élevage et ne seront terminés qu’après une période en fût de chêne puis la mise en bouteille. Rendez-vous en 2019 pour les notes finales !

Retour sur un positionnement prix judicieux

Comme indiqué précédemment les prix de sortie ont pour la majorité des vins augmentés par rapport aux prix de sortie du millésime 2015.

 Prix de sortie Primeurs HT par bouteille 2009 2010 2015 2016 Evolution 2016 vs 2015
Château Lafite-Rothschild 1003 1187 483 559 +16%
Château Mouton-Rothschild 650 790 450 495 +10%
Château Margaux 587 790 450 495 +10%
Château Haut-Brion 640 790 450 495 +10%
Château Cheval Blanc 783 1045 620 630 +2%
Château Ausone 1338 620 630 +10%
Château Angélus 245 260 294 345 +10%
Château Pavie 196 260 294 345 +17%

 

Premier constat du tableau ci-dessus, le Château Cheval Blanc a effectué la hausse la plus modérée par rapport aux autres Premiers. Cette hausse de 2% fut accueilli avec satisfaction. Une hausse plus importante n’aurait pas été acceptée par les professionnels du vin, Château Cheval Blanc avait augmenté fortement son prix en 2015.

Château Angélus et Pavie ont fait des augmentations plus importantes. Cette hausse peut se justifier par la volonté de ces deux châteaux de se rapprocher des prix des châteaux Cheval Blanc et Ausone. En effet depuis leur ascension au statut de Premier Grand Cru Classé A en 2012, ces deux châteaux tentent de se positionner à un prix plus proche de leur nouveau statut.

Deuxième constat, les prix sont beaucoup plus raisonnables que les prix de sortie du millésime 2010. Avant le début de la campagne, la crainte générale était une augmentation des prix dans le même esprit qu’entre 2009 et 2010. Hélas les prix des 2010 étaient beaucoup trop élevés et les prix moyens n’ont pour le moment pas ou peu évolués. Nous ne doutons pas du potentiel de ce grand millésime mais l’évolution se fera plutôt sur le très long terme car le potentiel de garde du 2010 est grand.

Château Mouton-Rothschild et Château Margaux avaient fait des augmentations de plus de 20% entre 2009 et 2010 ! La hausse de 10% semble beaucoup plus raisonnable. De plus, si nous comparons avec certains super seconds qui ont fait des hausses de plus de 20%, alors nous sommes confortés dans notre analyse et pensons que ce positionnement prix est correct.

Focus sur Château Margaux :

Le Château Margaux avait reçu toute l’attention des critiques et des acheteurs pendant la campagne 2015. En effet, les notes étaient exceptionnelles (WA 98-100, JS 100, JMQ 98…). Aujourd’hui alors que le vin n’est toujours pas mis en bouteille les prix ont déjà largement augmenté. Le prix moyen WineDecider au 28/06/2016 est de 734€ soit un écart de 23.6% par rapport au prix de sortie primeurs. Le millésime 2016 disponible actuellement n’a certes pas les notes du 2015 mais se positionne très bien en termes de prix. Avis aux amateurs.

fiche autheur Thierry Goddet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *