Vins Bordeaux primeurs 2015
Cavissima-team-à-Ducru-Beaucaillou-1024x765
Cavissima-team-à-Ducru-Beaucaillou-1024x765

Publié le 4 avril 2014 Dans : Les actualités du vin, Tout sur les vins Primeurs Avec 445 Vues

L’équipe Cavissima déguste les Primeurs 2013

Cavissima vous livre ses observations sur les Bordeaux Primeurs 2013

De retour de Bordeaux, où l’équipe de Cavissima a passé deux jours à déguster les Bordeaux Primeurs 2013 et pas moins de 160 cuvées, voici nos impressions.

Nous avons été agréablement surpris à la dégustation et n’avons pas trouvé de défaut majeur sur ces vins.
Le millésime 2013 ne sera ni exceptionnel, ni catastrophique, comme le prédisait les médias. Voir notre précédent article de blog sur ce thème.

La météo avait rendu particulièrement difficile la maturité des différents cépages. La pluie incessante de février à juin avait laissé place à deux jolis mois de juillet et août, puis le mois de septembre était à nouveau marqué par des épisodes pluvieux et des nuits relativement chaudes. La menace du botrytis se faisant alors sentir, les dates de vendanges ont été cruciales et la rapidité de la collecte aura été encore plus déterminante.

Paradoxalement, les grands crus de la rive droite seront majoritairement à base de Merlot. Les Cabernet Sauvignon n’étant pas réellement à maturité. A l’inverse, les grands vins rouges de la rive gauche seront principalement à base de Cabernet Sauvignon en raison de la coulure sur les Merlot et notamment les plus âgés.

Sur ce millésime délicat, voici nos observations :

  • La hiérarchie du classement de 1855 est assez généralement respectée. Le terroir a repris une partie de ses droits.
  • Le travail dans la vigne aura été nécessaire pour adapter la plante aux conditions particulières : effeuillage rapide, vendange en vert, traitement contre les maladies.  Plus que jamais les productions en biodynamie auront souvent mieux contrôlé l’impact de la météo avec un travail du sol permettant de réguler le stress hydrique.
  • Ceux qui ont su vendanger suffisamment tôt, avant le 27 septembre, ont pu éviter des pertes supplémentaires.
  • Le tri aura permis de sélectionner les jolies baies : c’est à ce prix que la qualité a été mise en place. Les rendements ont été dans ces conditions fortement impactés avec des baisses allant de 10 à 75%.
  • Des extractions lentes auront permis de travailler doucement les baies et d’obtenir des tannins d’un soyeux tout à fait remarquable.
  • Les vins liquoreux sont somptueux et vont mériter une attention particulière.
  • Les blancs secs sont réussis et disposent d’un joli potentiel

Nos appellations préférées sont dans l’ordre Sauternes, Pomerol, Margaux, Pessac Léognan, Saint-Emilion, Saint-Estèphe, Moulis et Haut-Médoc. Les rares Pauillac dégustés étaient remarquables.

Retrouvez sur ce millésime 2013 les 4 meilleurs placements dans le vin selon Cavissima

fiche autheur Thierry Goddet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *