Vins Bordeaux primeurs 2015
Que faut-il s'attendre du Bordeaux Primeurs Millésime 2015
Que faut-il s'attendre du Bordeaux Primeurs Millésime 2015

Publié le 23 février 2016 Dans : Slider, Tout sur les vins Primeurs Avec 2036 Vues

Bordeaux-primeurs-2015

La campagne Bordeaux Primeurs 2015 commencera vers la fin du mois d’avril 2016. Les Châteaux produisant des Grands Crus Classés, Crus Bourgeois ou assimilés mettront en vente leurs vins en mode primeur. D’ores et déjà, ils réfléchissent à leur stratégie de mis en marché Primeur : quel prix de sortie Primeur fixer et pour quel volume ?

Bordeaux Primeurs Millésime 2015 : bons ou mauvais présages ?

Prix de sortie : les négociations s’activent

Les discussions avec les courtiers assermentés de Bordeaux s’activent. Les négociants réclament des prix de sortie modérés quand le Château souhaite obtenir le prix le plus élevé pour son vin. Le prix de sortie étant déterminant sur le succès d’une campagne, mais surtout sur le potentiel d’appréciation du millésime.

D’excellents présages pour ce nouveau Millésime 2015

Une chose est sûre, des excellents présages pour ce nouveau Millésime 2015 sont annoncés, si ce n’est des exceptionnels. Nos investigations nous permettent de le classer au niveau qualitatif du 2005, soit pas loin du 2009 et du 2010.

Un petit coup de rétroviseur nous permettra de constater que les prix de sortie du 2005 avaient été multipliés par 2 par rapport au prix de sortie du millésime 2004. De la même façon, les prix de sortie du 2009 avaient été multipliés par 2,8 par rapport au prix de sortie du 2008.  Bordeaux a l’habitude de relever fortement ses prix lorsqu’un millésime exceptionnel se présente. La nature ne se montrant pas généreuse chaque année.

La main mise des grandes marques sur la prochaine campagne

Le Château Mouton Rothschild, 1er Grand Cru Classé de Pauillac, et considéré actuellement comme la marque la plus puissante à Bordeaux, a annoncé qu’il diminuerait la quantité des vins commercialisés en primeur lors de la campagne à venir, sous le prétexte que la demande en primeur s’est affaiblie ces dernières années alors que la demande en millésimes disponibles en bouteilles reste forte.  Chez Cavissima, cette annonce nous semble fallacieuse : il s’agit plutôt d’un argument commercial pour relever les prix. Nous pensons que les grands Châteaux procéderont à des mises en vente en tranches afin de sonder l’acceptation prix du marché.

Une conjoncture encore incertaine

Quoi qu’il arrive, les conditions du marché sont relativement moyennes par rapport à ce que nous connaissions en 2006 et 2010 (campagnes primeurs 2005 et 2009). La Chine, qui n’est pas encore un grand acteur dans les primeurs, ralentie à nouveau sa demande. Les Etats-Unis, fort d’un dollar avantageux, seront acheteurs même si la conjoncture semble incertaine. L’Europe et notamment l’Angleterre se montreront particulièrement vigilants.

 

Chez Cavissima, nous estimons que les prix de sortie seront situés entre ceux du millésime 2011 et ceux du millésime 2009 : il va falloir s’attendre à une hausse des prix de sortie comprise entre +30 et +70%.

Pour mieux définir le contexte de ces Bordeauw Primeurs 2015, Cavissima vous propose de consulter son infographie !

 

fiche autheur Thierry Goddet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *