Vins Bordeaux primeurs 2015
Bordeaux-primeurs-2015-rive-gauche
Bordeaux-primeurs-2015-rive-gauche

Publié le 12 avril 2016 Dans : Les dégustations de vin des professionnels et des sommeliers, Tout sur les vins Primeurs Avec 1769 Vues

Dégustation Bordeaux Primeurs Rive Gauche 2015

Les épisodes de floraison et de véraison se sont déroulés dans des conditions parfaites en juin et juillet ; la relative sécheresse aura permis le développement d’un petit raisin remarquable avec des peaux épaisses. Les faibles pluies d’août ont apporté à la vigne l’humidité nécessaire pour relancer et favoriser le cycle végétal. Puis le mois de septembre est arrivé avec des épisodes de pluie faibles au sud du Médoc et nettement plus élevés au Nord.

Bordeaux Primeurs Rive Gauche : les vins de Margaux 2015 (sud du Médoc)

L’appellation Margaux présente sur ce millésime un niveau très élevé et assez homogène. Rappelons que les vins de Margaux font l’objet d’un assemblage majoritairement à base de Cabernet Sauvignon et Merlot, présentant tous deux de jolies maturités phénoliques à la vendange. Les cépages Petit-Verdot, Cabernet Francs et parfois Carménère complètent de façon variable l’assemblage propre au Château.

Les vins dégustés présentent des degrés d’alcool compris entre 13 et 14° et font l’objet d’une belle souplesse et de tanins mûrs. Ce sont des vins plaisants à acheter les yeux fermés, en quantité illimitée d’autant que les rendements cette année sont historiquement élevés.

Nos coups de cœur :

Château Margaux et Pavillon rouge font partie de nos meilleures dégustations toutes appellations confondues. Le Pavillon Rouge serait selon le Château l’un des meilleurs jamais produits. A noter également les excellents Brane Cantenac, Angludet et Malescot-Saint-Exupéry.

Non dégustés :

Château Palmer et Durfort-Vivens.

La dégustation des vins de Saint Julien 2015 (centre du Médoc)

Notre comité de dégustation a été également séduit par l’excellence des vins présentés à la dégustation à telle enseigne que très peu de vins ont été évoqués dans la catégorie « déception ».
Les assemblages progressent chaque année insensiblement vers plus de Cabernet Sauvignon, au détriment du Merlot plus difficile à maîtriser et plus riche en alcool sur cette appellation. Les vins de Saint Julien proposent un joli compromis entre la puissance des Pauillac au Nord et la finesse des Margaux au sud parmi les bordeaux primeurs rive gauche.

Nous avons été séduits par la belle buvabilité de ces vins et la finesse des tanins dont les degrés d’alcool évoluent entre 13 et 13,5°.

Nos coups de cœur :

Château Ducru-Beaucaillou (95% de Cabernet Sauvignon), Léoville Poyferré, Branaire Ducru, Beychevelle, Saint-Pierre et Croix de Beaucaillou

Non dégustés :

Château Léoville Las Cases et Clos du Marquis.

La dégustation des vins de Pauillac 2015 (centre du Médoc)

C’est dans cette appellation que nous avons trouvé la plus forte disparité sur le plan qualitatif avec parfois des vins serrés, austères et peu expressifs et parfois des vins aux tanins souples avec de belles expressions aromatiques.

Nos coups de cœur :

Pontet-Canet, Pichon Comtesse, Lynch Bages, Lynch Moussas et Clerc Milon.

Nos déceptions :

Grand-Puy-Ducasse, Pichon Baron.

Non dégustés :

Mouton Rothschild et Lafite Rothschild.

Les vins de Saint-Estèphe 2015 (nord du Médoc)

On nous avait prévenus, la pluviométrie à Saint-Estèphe positionne cette appellation en retrait sur ce millésime. Nous attendions donc avec impatience cette dégustation qui nous a finalement beaucoup plu. A Montrose, comme à Calon Ségur, nous avons trouvé des vins précis, pleins de fraîcheur, parfois tendus, avec une trame tannique élégante et un degré d’alcool en dessous de 13,5°. La puissance s’exprime avec réserve et élégance. Ces deux domaines, conseillés par Eric Boissenot, l’un des plus talentueux œnologue, ont pratiqué des extractions douces et ont réalisé un travail d’ajout millimétré de vin de presse (extraction résiduelle des jus au plus près des peaux).

Nos coups de cœur :

Château Montrose, Calon-Ségur.
Mentions spéciales à Marquis de Calon, Meney, Lilian Ladouys et Cos Labory.

Non dégusté :

Cos d’Estournel.

Les vins du Haut Médoc 2015 (du nord au sud)

Dans les Bordeaux Primeurs rive gauche, l’appellation Haut Médoc s’étend du nord au sud avec pour la partie la plus septentrionale, le Château Sociando-Mallet et au Sud le Château Cantemerle. Sur cette appellation, nous avons dégusté de bons vins avec malgré tout une certaine hétérogénéité. Ce sont finalement les Châteaux de la partie centrale qui nous ont le moins séduits.

Nos coups de cœur :

Château Sociando-Mallet et Cantemerle.
Mention spéciale pour Potensac (Médoc – situé au sud).

Non dégusté :

Château La Lagune.

Nos coups de cœur vous séduisent ? Vous souhaitez réaliser un investissement en primeurs ? Voici nos conseils

Retrouvez notre avis dans cet article sur nos impressions après  dégustation des Bordeaux Primeurs 2015.

fiche autheur Thierry Goddet

1 Responses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *