Vins Bordeaux primeurs 2015
vin du beaujolais
vin du beaujolais

Publié le 17 novembre 2016 Dans : Les actualités du vin, Slider Avec 986 Vues

vin du beaujolaisLe vignoble du Beaujolais s’étend sur 17 324 hectares et court le long d’un ruban de 10 à 15 kilomètres de large sur 50 kilomètres de long. De Mâcon (au nord) à Lyon (au sud), les flancs vallonnés des monts du Beaujolais peuvent atteindre une altitude de  plus de 1 000 m.

Le cépage Gamay Noir est un descendant du pinot noir. Il règne en maître sur cette terre aux sols granitiques et siliceux où il offre une extraordinaire palette de vins, des plus fins et aromatiques (Beaujolais et Beaujolais Villages), aux plus riches et complexes: Les dix crus du Beaujolais.

Le Beaujolais Nouveau est arrivé : Vive le Beaujolais !

Le Beaujolais Nouveau est célébré chaque année le troisième jeudi de novembre lors de sa mise sur le marché. Il est issu des appellations Beaujolais et Beaujolais Villages.

Il représente 1/3 de la production du vignoble et correspond à un vin brut qui sort seulement de la fermentation, d’où sa légèreté juvénile.

Crus du Beaujolais : l’expression du terroir

Les crus du Beaujolais, quant à eux, sont des vins élaborés avec une grande attention. Certains vieillissent en fûts de chêne et les caractéristiques de leurs terroirs respectifs donnent lieu à de grandes surprises qualitatives.

On dénombre 10 crus dont le caractère spécifique est lié aux différents terroirs : Brouilly, Chiroubles, Chénas, Côte de Brouilly, Fleurie, Juliénas, Morgon, Moulin-à-Vent, Régnié et Saint-Amour. Les Crus se situent tous dans la partie nord du Beaujolais, plus on descend vers le sud plus les vins perdent en complexité et en prestige.

Moulin-à-Vent, Morgon, Chénas, Régnié, Juliénas, Brouilly et Côte-de-Brouilly sont des Crus à caractère robuste. Saint-Amour a tendance à faire la balance entre un coté charnu et des caractères plus délicats comme Chiroubles ou Fleurie. Ce dernier dégage des arômes floraux, comme son nom l’indique.

Petite anecdote sur le Moulin-à-Vent :

Jusque dans les années 50, un Moulin-à-Vent se vendait plus cher que la plupart des belles appellations bourguignonnes. Ce n’est pas un hasard ! Après quelques années de vieillissement, le bouquet de certaines bouteilles dévoile des notes d’iris, de rose fanée, d’épices et parfois de truffe. Il est considéré comme « le seigneur des crus du Beaujolais », le plus puissant et le plus apte à vieillir.

Nous vous proposons d’en juger par vous même à travers la sélection Cavissima

fiche autheur Thierry Goddet

1 Responses

  1. Merci pour cet bel article sur le Beaujolais.. ça donne envie de faire un voyage et d’aller gouter à tous les crus et surtout le du Moulin à vent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *