Vins Bordeaux primeurs 2015

Publié le 8 août 2014 Dans : Œnologie Avec 819 Vues

Coup de chaud sur la vigne

Les conséquences du climat sur nos vins ?

C’est l’été et la plupart de nos régions viticoles  traversent une saison ensoleilléede plus en  plus chaude année après année,  selon le ministère de l’environnement.
Le réchauffement climatique suscite de nombreuses inquiétudes jusque dans le vignoble puisque de récentes études -ou divers rapports- mentionnent que la totalité du vignoble traditionnel sera affecté à un horizon de 50 ans !

 

Inquiétude pour nos appellations prestigieuses et ancestrales !

Imaginez le Médoc sans Cabernet Sauvignon ou la Bourgogne sans Pinot Noir ???

Le début du scénario catastrophe met en scène une forte augmentation du taux d’alcoométrie  qui tendrait parfois à être sous-estimée. Les goûts des vins commenceraient ensuite à changer pour devenir plus suaves : les raisins à plus forte maturité perdraient en acidité et, in fine, les sols ne seraient plus adaptés à la culture de leur cépage historique…sic !

Le nouveau monde viticole réagit

l’Australie plante plus au sud en Tasmanie pour rechercher davantage de fraîcheur. La Napa Valley, constatant que les nuits sont moins fraîches qu’avant,  se questionne sur l’adaptation d’autres cépages.
En France où l’on a l’habitude de considérer les choses de la terre comme immuables on n’imagine pas que le royaume du pinot noir ou du chardonnay puisse se retrouver un jour en Belgique.

Amateurs de grands vins, soyez rassurés, la cave à vin que vous constituez aujourd’hui pour vos enfants porte encore le témoignage des grands équilibres entre l’acidité, l’alcool et la maturité…Mais pour combien de temps encore ?

fiche autheur Thierry Goddet

2 Responses

  1. Et bien je suis très heureux d’avoir mes quelques hectares de sols calcaires dans mon Nord natal !

    Avec un peu de patience, je vais bientôt pouvoir dire « Au revoir les vaches, bonjour le Chardonnay. » !

  2. Mais il y a déjà du chardonnay et du pinot noir en Belgique ! Certains, comme le Domaine des Agaises, produisent plus de 100.000 bouteilles d’effervescents par année. D’autres comme Genoels Elderen ou Septem Triones font des pinots noirs très exclusifs. Il est souvent dit que la Belgique connaît le climat de la Bourgogne d’il y a 50 ou 100 ans… Alors, tout est possible !
    Par contre, si vous avez des documents sérieux sur le réchauffement climatique, je suis preneur !
    Belle journée.
    Marc Vanel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *