Vins Bordeaux primeurs 2015
coup d'accélérateur pour Cavissima
coup d'accélérateur pour Cavissima

Publié le 5 octobre 2011 Dans : Investir dans le vin : toutes les infos utiles Avec 617 Vues

investissement vin - les recommandations de cavissima

Les recommandations sur l’ investissement vin par Cavissima

Face à la demande mondiale et à la spéculation, quelques grands crus sont devenus de véritables instruments financiers. La côte de ces produits a nettement plus profité que les indices boursiers et le vin est à présent un véritable produit d’investissement. Depuis le début 2010, on assiste à une véritable envolée des cours du vin. Comment accéder à ce marché ?

  • Tout d’abord, il faut acheter les bons produits.

    En premier lieu, il est nécessaire de s’assurer de l’origine du produit, car de plus en plus de copies de 1er Grands Crus circulent sur le marché. Puis, il faut choisir des vins et des millésimes présentant des espoirs de garde importants. Enfin il faut acheter à bon prix. Les bonnes affaires étaient jusqu’à présent réservées aux ventes en primeurs. Les derniers millésimes de Bordeaux, les 2009 et 2010 ont été mis sur le marché à des prix toujours plus élevés. Face à l’explosion des prix et à la rareté des vins, la spéculation touche à présent une gamme de plus en plus large. Les seuls 1ers crus ne sont plus les seuls porteurs de plus-values, les 2ème, 3ème et certains 4èmes grands crus voient également leur prix s’envoler. De la même façon, une cinquantaine de grands Bourgognes, qui par essence sont encore plus rares, sont également objet de spéculation. Il en va de même pour les vins de la Vallée du Rhône et notamment les Châteauneuf du pape, les Hermitage et les Côtes-Rôtie. Je ne serai pas surpris si certains grands vins de Bandol n’allaient pas tôt ou tard entrer dans le marché.

  • Puis, il faut stocker et conserver les vins dans de bonnes conditions.

    Le stockage des bouteilles est prépondérant : il faut s’attendre à ce que le marché s’organise à ce niveau et que l’unité de stockage puisse garantir par voie de certificat les conditions optimales requises. Votre bien étant couteux, il est recommandé de prévoir une assurance en cas de problème durant le transport ou le stockage.

  • La revente, enfin est le point crucial.

    Il est nécessaire de savoir à quel moment les vins peuvent être revendus et comment les revendre. S’agissant des prix de revente, chacun pourra fixer sa propre stratégie et déterminer le seuil auquel on souhaite liquider son actif. Les prix de vente sont à présent assez transparents avec l’émergence d’internet. Chacun pouvant mettre en place un outil de veille et surveiller les cours de ses actifs. Pour les canaux de revente, nous vous invitons à prendre contact avec les conseillers de Cavissima. Plusieurs solutions sont possibles en fonction du type de produit à revendre et de la quantité.

fiche autheur Thierry Goddet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *