Vins Bordeaux primeurs 2015
Dégustation vins de la Romanée Conti
Dégustation vins de la Romanée Conti

Publié le 14 novembre 2013 Dans : Les actualités du vin, Les dégustations de vin des professionnels et des sommeliers Avec 758 Vues

Une dégustation pas comme les autres
IMG_8083-764x1024

Verticale de Romanée Conti Echezeaux

Samedi 9 novembre dernier, j’ai eu la chance inouïe de participer dans le cadre du Davos du Vin à une dégustation verticale de vins du Domaine de la Romanée Conti. La dégustation était organisée par François Mauss, le président du World Wine Symposium et du Grand Jury Européen, et par Aubert de Vilaine, himself, le dirigeant du prestigieux domaine de Bourgogne. L’évènement était d’autant plus excitant que le domaine a confié cette année à Cavissima notre première allocation.

La dégustation des vins a duré 1 heure environ avec 30 minutes de dégustation en silence et 30 minutes de commentaires par les plus éclairés des dégustateurs. Les vins présentés étaient Echézeaux et Romanée-Saint-Vivant sur 4 millésimes : 2005, 1999, 1985 et 1979.

Voici ce que j’en retiens :

  • 2005 et 1999, deux splendides millésimes en Bourgogne très fermés à ce stade. Le nez comme la bouche laissent entrevoir un très joli potentiel. Les Romanée-Saint-Vivant me semblent plus évolués, plus agréables et plus expressifs que les Echézeaux.
  • De façon générale les Romanée-Saint-Vivant me semblent plus féminins et les Echézeaux plus masculins. Cela s’exprime par une bouche chaude voire très chaude et assez franche pour les Echézeaux 1985 et 1979 alors que les Romanée sont plus subtils, charmeurs, fruités et enveloppants. 
  • Les vins de 1985 sont entrés dans leur maturité et délivrent toute leur complexité aromatique : nez vif et expressif de fruits rouges et noirs, une bouche gourmande avec des arômes de fruits rouges et ou noirs, de camphre, d’eucalyptus, de truffe… Une longueur incroyable. Je préfère l’Echézeaux sur ces deux derniers millésimes.
  • L’année 1979 est juste incroyable et l’Echézeaux surclasse tous les vins de la dégustation. Le vin est parfait et les tanins se fondent à merveille. Il délivre son potentiel : l’émotion est forte et dure infiniment longtemps. Je n’avais pas encore vécu cette sensation de bien-être avec un vin ; je ferme les yeux et le temps s’arrête tout d’un coup. Le silence fait place à la méditation le temps d’un instant. Je suis incapable de cracher la potion magique….le bonheur me gagne. J’ouvre les yeux et là, incroyable bonheur, on me tend un verre de l’archi-demandé Montrachet du Domaine de la Romanée Conti. Ce sera encore une autre incroyable expérience de dégustation.
fiche autheur Thierry Goddet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *