Vins Bordeaux primeurs 2015
vin-alsace-cavissima-1024x683
vin-alsace-cavissima-1024x683

Publié le 5 décembre 2011 Dans : Culture générale du vin Avec 546 Vues

Les vins d'alsace

Situé au Nord Est de la France, le climat relativement frais de l’Alsace en fait une région viticole particulièrement propice aux vins blancs. Parsemé de petits villages pittoresques le long des coteaux, le Bas-Rhin  comme le Haut-Rhin produisent des vins de terroir, fortement typés par la nature des sols qui est ici très variée : calcaire, argiles, marles, grès, granit ou volcanique ! Certains vignobles classés en Grand Cru révèlent encore plus précisément les nuances du terroir, et donnent des grands vins de garde dans lesquels l’amateur saura investir pour l’avenir. Mais d’abord, il faut bien connaître les particularités de cette région un peu différente de par son influence germanique.

Les vins d’Alsace sont issus d’une Région propice aux vins blancs

Vins de cépage

Alors que les autres régions viticoles françaises mettent l’accent sur la géographie, avec une multitude d’appellations contrôlées, l’Alsace n’a finalement que très peu d’AOC, surtout si l’on considère les Grands Crus comme une seule appellation AOC Alsace Grand Cru, tel qu’il est défini par les lois. Par contre, une mention supplémentaire apparait sur l’étiquette ici : le cépage. Comme chez nos voisins d’outre Rhin, l’accent est placé sur le type de raisin utilisé dans la fabrication du vin. Le style du vin variera fortement selon qu’il provienne du cépage Riesling, Gewurztraminer ou Pinot Gris par exemple.
Le Riesling est sans doute le plus connu, et le mieux adapté à un vieillissement prolongé grâce entre autre à une acidité marquée. Il est parmi les cépages blancs les plus nobles au monde, et retransmet la minéralité de son terroir comme nul autre ! Le Gewurztraminer, quant à lui, est très expressif, avec des arômes capiteux de rose et de lychee et une texture grasse et opulente. De volume similaire, le Pinot Gris offre des notes plutôt fumées et minérales. On revient sur des notes florales sur le muscat, mais celui-ci reste plutôt sec et léger. Les Sylvaner et Pinot Blancs sont aussi relativement légers et sont donc moins aptes au vieillissement.

La complantation

Si traditionnellement, les vins d’Alsace sont vinifiés en monocépage, certains producteurs ont bousculé les habitudes ces dernières années en sortant des assemblages, et en particulier le domaine Marcel Deiss à Bergheim. Selon Jean-Michel Deiss, le terroir doit être mis en avant, et la complantation de cépages différents dans les parcelles de vignes font que celles-ci trouvent une certaine harmonie.

Cela se retrouve ensuite dans le vins, qui n’aura ni goût de Riesling ou de Gewurztraminer par exemple, mais de la particularité du vignoble Altenberg de Bergheim. Ce dernier est d’ailleurs une exception parmi les Grands Crus, car le complantage y est devenu autorisé grâce au travail de Deiss. Quoique controversé, cette approche a le mérite d’enrichir la diversité des vins d’Alsace, et de relancer le débat sur le terroir. Et finalement, le plus important, c’est que les vins sont magnifiques, tout comme ceux, plus classiques de Trimbach ou de René Muré !

fiche autheur Thierry Goddet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *