Vins Bordeaux primeurs 2015
????????????????????????????????????
????????????????????????????????????

Publié le 27 février 2014 Dans : Culture générale du vin, Les actualités du vin Avec 689 Vues

Le célèbre Robert Parker domine encore le monde de la critique (et de la cotation) des grands vins dans le monde.
Mais comme évoqué dans un précédent article l’annonce du rachat de la célèbre revue de Robert Parker « The Wine Advocate » par des investisseurs asiatiques, sonne le glas d’une retraite supposée du gourou qui est déjà rentré au Panthéon de Bacchus.

Mais alors qui – ou quel organisme – pourrait un jour remplacer le système Parker ?

N’en déplaise à tous les autres grands dégustateurs et critiques qui arpentent les vignobles il sera  très difficile de reproduire  le travail (et l’influence) de Robert Parker.

Imaginez le temps qu’il faudrait à un homme ou à une femme normalement constitué (e) pour abattre un travail similaire qui couvrirait les principales régions vinicoles dans le monde…Pendant ce ‘temps’, les amateurs, qui ont toujours autant besoin d’un guide suprême  reconnu pour avoir défriché la vigne et pour nous dire où il faut investir dans le vin, suivront encore les notes Parker, qui ne sont pas prêtes d’être oubliées au fond des bibliothèques.

On ne remplace pas du jour au lendemain 35 années de visites, dont plus de 100 à Bordeaux.

Le système de notation sur 100 points (les Parker points) semble bien lui aussi être gravé dans le marbre, même si la plupart des amateurs (voire des professionnels) ne connaissent pas la composition de la note.
Ceux qui liront ce billet seront donc avantagés : Dans les faits, la notation est faite de 50 à 100, la répartition des 50 points étant la suivante :

  • 5 points pour la robe
  • 15 points pour le bouquet ;
  • 20 points pour l’impression en bouche (en insistant sur la longueur)
  • 10 points pour le potentiel d’évolution (vieillissement).

Dans l’échelle :

  • 96-100 (A+) : un vin extraordinaire de profondeur et de complexité, une cuvée grandiose ;
  • 90-95 (A) : un vin excellent, avec une grande complexité ;
  • 80-89 (B) : un très bon vin, avec un intéressant degré de finesse et de parfum ;
  • 50-59 points : un vin inacceptable (manquant d’équilibre, avec de gros défauts, terne ou très dilué)

Ca c’est pour la théorie…Que tout le monde ignore !
Dans les faits,  la note sur 100 est en train de devenir une note sur 10 car en dessous de 90 points, point de salut !

…Et il y a fort à parier que l’obtention d’une note supérieure à 90 points Parker fait partie du plan de bonus annuel de bon nombre d’œnologues et maîtres de chais bordelais, tant la note fixe aujourd’hui…le prix.

Alors, sommes-nous perdus ?

Une alternative viable et rassurante vise à considérer l’émergence de critiques compétents et spécialisés par région. Allen Meadows sur la Bourgogne (encore un américain !) Jean-Marc Quarin (ouf !) à Bordeaux ou encore les critiques de journaux spécialisés ‘Wine Spectator’ ou ‘Decanter’ sans oublier nos icônes (inter)nationales Michel Bettane et Thierry Desseauve.

Les guides sur internet comme ‘Winedecider’ compilent les notes des grands critiques et nous offrent ainsi une vision panoramique de la notation d’une propriété. Il ne s’agit donc plus de la vision d’un homme mais de la photographie d’opinions pertinentes, légitimes et variées qui permet de voter à l’unanimité. Nous, on aime.

Et la dégustation à l’aveugle dans tout ça ?

Cette revendication forte de nombreux sommeliers et d’experts la dégustation à l’aveugle n’est pas près de s’imposer et encore moins à Bordeaux ! Pourquoi ?

Parce que personne ne peut renverser Napoléon !  Donc pas question de soutenir un système qui viserait automatiquement à bousculer la hiérarchie établie en 1855. Un Bordeaux supérieur qui viendrait se placer devant un Grand Cru Classé ? …Inconcevable.

 Le grand Jury Européen créé en 1996 par François Mauss rassemble régulièrement une quinzaine de ses membres  pour des dégustations à l’aveugle particulièrement observées et …redoutées : l’organisateur ne manque pas de glisser parmi la dégustation de tous les plus grands Bordeaux quelques vins pirates, Bordeaux supérieurs ou ‘Crus Bourgeois. La dernière dégustation comparative des grands vins de Bordeaux 2001 a classé le Château Reignac -Bordeaux supérieur- 9ème sur 30 parmi tous les icônes de la planète Bordeaux… ou bien le Haut Condissas du Domaine Rollan de By…5ème …Et  la première place raflée par le Château Smith Haut Lafitte, juste devant le Château Pape Clément et loinnnn devant Pétrus, Ausone ou Mouton Rothschild. Grincement de dent sur la place….Quand on constate que Lafite Rothschild sort encore derrière (16ème sur 30).

(Tous les résultats Ici )

La dégustation à l’aveugle ? Vade Retro !  …Et pourtant, une méthodologie qui rend bien service aux amateurs…

Les Jury ou les notes d’amateurs : ‘U.G.C.’ contre gourou

Internet permet de rassembler les notes d’amateurs selon le terme consacré d’U.G.C. ou User Generated Content. La somme des avis d’amateurs finissent par établir une note moyenne appuyée de commentaires divers et variés…pas toujours très qualitatifs. Les sites Snooth ou Cellar Tracker (made in USA) ou l’excellent forum français ‘La Passion du Vin’ (LPV pour les intimes)  rassemblent une communauté importante d’utilisateurs qui peuvent se retrouver noyés dans l’océan d’informations disponibles. Bref, un service qui, pour s’imposer, devra mettre un peu d’ordre dans ses données.

Alors qui ?

Parker étant devenu une marque qui rassemble dorénavant une famille de dégustateurs émérites (certains ayant tout de même quitté la structure depuis le rachat par le groupe asiatique) nous parions sur la continuité de la suprématie du ‘Parker Point’ …Qui devra néanmoins et dorénavant cohabiter avec les notes de grands dégustateurs spécialisés.

Dans les soirées de dégustation que nous organisons, nous constatons que l’amateur  néophyte aura toujours besoin d’être guidé pour orienter sa découverte des icônes de Bacchus. C’est la raison pour laquelle Cavissima met à votre disposition les services d’un meilleur sommelier de France !

En attendant de suivre l’évolution de la situation pour Robert Parker, ce dernier ne chôme pas : découvrez son influence sur les vins primeurs 2013.

fiche autheur Thierry Goddet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *