Vins Bordeaux primeurs 2015

Publié le 27 juin 2012 Dans : Culture générale du vin, Investir dans le vin : toutes les infos utiles Avec 953 Vues

Classement des vins de Bordeaux : des changements, notamment pour Saint-Emilion

En 1855 lors du classement des vins de Bordeaux, seuls les vins du Médoc ont été pris en compte pour le classement à l’exception du Château Haut-Brion situé dans les Graves. Ce classement de 1855 fut établit à la demande de Napoléon III à l’occasion de l’exposition universelle. Les critères de sélection étaient la réputation du château ainsi que son prix de vente. Aucun changement n’a été fait à ce classement à l’exception de l’addition du Château Mouton Rothschild en 1973.

L’impact sur les vins Saint-Emilion

Les vins de Saint-Emilion étaient à l’époque beaucoup moins chers que ceux du Médoc et ils furent exclu de ce classement. A l’initiative des viticulteurs, un classement officiel a vu le jour en 1954 avec une grande différence par rapport au classement de 1855 : une révision tous les 10 ans. La dernière révision date de 2006 mais cette révision a été annulée et celle de 2012 prendra sa place.
Ce classement se base sur la dégustation des dix derniers millésimes, la notoriété des vins et les caractéristiques géologiques et topographiques du cru.
Les impacts financiers pour les châteaux sont énormes. Un reclassement peut provoquer une forte augmentation du prix de vente d’un vin ou au contraire le faire chuter de manière dramatique si celui-ci est déclassé. Pour les investisseurs, c’est une occasion en or et pour les amateurs une preuve de plus de la qualité de ces vins.

Cheval Blanc - Saint Emilion
Château Cheval Blanc – Saint-Emilion

Le Classement actuel est divisé en 3 grandes familles

Grands Crus Classés : la dégustation des vins compte pour 50% de la note finale qui doit être supérieure à 14/20. Ils sont 57 châteaux à entrer dans cette catégorie.
Premiers Grands Crus Classés « B » : la dégustation compte pour 30%, la notoriété 35%. Les vins doivent atteindre une note minimale de 16/20. Treize châteaux sont placés dans cette catégorie : Châteaux Angélus, Beauséjour Bécot, Beauséjour (Duffau-Lagarosse), Belair, Canon, Pavie, Figeac, La Gaffelière, Magdelaine, Pavie-Macquin, Troplong-Mondot, Trotevieille et Clos Fourtet
Premiers Grands Crus Classés « A » : même critères que pour les classés « B » mais la notoriété doit être plus grande et l’aptitude au vieillissement doit être exceptionnelle. A ce jour, seuls les Châteaux Cheval Blanc et Ausone figurent au classement.

Le classement de 2012

En Septembre nous allons enfin connaitre les résultats de ce nouveau classement. 96 châteaux ont présentés leurs dix derniers millésimes et les juges ont dégustés près de 1000 échantillons. Les résultats sont très attendus. Thierry Desseauve a fait part de ses impressions pour le prochain classement et nous vous en donnons les grandes lignes ci-dessous:

Deux noms semblent avoir les qualités requises pour devenir des Premiers Grands Crus Classés « A »

– Le Château Angélus, propriété du vigneron Hubert de Boüard, a connu un renouveau depuis une quinzaine d’année. Grand vigneron visionnaire, il a mis en place une sélection parcellaire dans son vignoble, modernisé ses techniques en cave (l’un des premiers vignerons bordelais à avoir utilisé des tables de tri, cuves thermo-régulées) mais également dans la vigne en respectant la nature et le raisin. La particularité de ce château reste son encépagement avec 47% de Cabernet Franc pour offrir des arômes frais et délicats de mûre et d‘épices.

Le Château Pavie a changé de propriétaire en 1997 et grâce aux efforts de Gérard Perse, les millésimes suivants sont de véritables succès. Le style est plus moderne, les vins concentrés, fidèles au terroir. Les amateurs sont divisés sur ce château, certains adorent le style complexe et racé de Pavie, d’autres le trouvent trop moderne et manquant de finesse. Les vins de Château Pavie sont de vrais vins de garde qui ne s’ouvre pas avant une dizaine d’année mais la récompense est grande.

Les « challengers » pour devenir Premiers Grands Crus Classés « B » 

Depuis dix ans, le Château Canon-La-Gaffelière a fait d’énormes efforts pour remettre le château à son niveau qualitatif de 1950. Pari réussi, les derniers millésimes, très qualitatifs, font de ce château un réel challenger pour une place en tant que Premier Grand Cru.

Les propriétaires du Château L’Arrosée ont propulsé ce château en haut de l’appellation. La propriété est situé dans le prolongement du Château Ausone et les derniers millésimes bénéficient pleinement de ce magnifique terroir.

Autre propriété de Gérard Perse, le Château Pavie-Decesse a subit une révolution depuis 1997. Nouveau cuvier, nouveau chai, plus d’attention à la vigne et les résultats sont là, un vin suave, dense qualifié de « grande réussite » pour le millésime 2011 par la Revue des Vins de France.
A cette liste s’ajoutent les châteaux Valandraud et Larcis Ducasse.

Les potentiels nouveaux Grands Crus Classés

Château Fombrauge, Château Faugères, Château Péby-Faugères et le Château Bellevue (propriété de Hubert de Boüard du château Angélus).
Retrouvez la majorité des Grands Crus Classés et des Premeirs Grands Crus de Saint-Emilion sur notre page Primeurs 2011 et à notre boutique de vins livrables.

Vous souhaitez mettre un Grand Cru dans votre cave dans une logique d’investissement ? Cavissima vous donne ses conseils indispensables

Retrouvez toutes les offres Cavissima Saint Emilion Grand Cru

fiche autheur Thierry Goddet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *