Vins Bordeaux primeurs 2015

Publié le 19 décembre 2013 Dans : Les actualités du vin, Les dégustations de vin des professionnels et des sommeliers, Tout sur les vins Primeurs Avec 984 Vues

Le critique Robert Parker

Robert Parker et les vins primeurs : bientôt la fin ?

Après l’annonce du rachat de la célèbre revue de Robert Parker ‘The Wine Advocate’ par des investisseurs asiatiques, les rumeurs de la pré-retraite du célèbre dégustateur de grands vins vont bon train.

Un fait marquant pour abonder dans ce sens nous est révélé par une (autre) célèbre critique anglo-saxonne, Jancis Robinson : selon elle Robert Parker repousserait sa venue aux à la dégustation des Vins Primeurs 2013 à Bordeaux – traditionnellement organisée début Avril – et ne publierait ses notes de dégustation que dans le courant de l’été…la dernière fois qu’il a agi ainsi, c’était en 2002. Un millésime peu glorieux.

Diable !  Comment affiner ou même fixer des prix de ventes des grands crus de Bordeaux en vins primeurs sans avoir connaissance des notes Parker ???

Une influence dans l’univers du vin indiscutable

Une question ironique qui révèle un constat  plus sérieux et inquiétant : les grands vins Bordeaux dépendent encore d’un homme pour la fixation des prix de vente.
Et « l’après Parker » n’est probablement pas encore pour le millésime 2013.

N’en déplaise à tous les grands dégustateurs et critiques  qui rêveraient de prendre sa place et qui se pressent en premier pour déguster les échantillons présentés lors de la campagne primeurs chaque année en Avril, le ‘King’ c’est toujours Parker.

Une mauvaise langue pousserait même le commentaire jusqu’à dire que compte tenu de la faiblesse du niveau de la récolte en 2013 les grandes propriétés n’ont plus les moyens d’êtres polis avec les nouveaux prétendants et feraient bien d’économiser un peu le vin en barrique…pour les clients.

Nos lecteurs intéressés par le marketing savent que le succès d’un produit est lié à la mise en œuvre de la théorie des 4 P : Un bon Produit + un bon Prix  +Une bonne Promotion + une bonne Place (distribution) = succès

A Bordeaux, c’est la théorie des 5 P avec dans cet ordre:

1.Product

2.Place

3.Promotion

4. PARKER

5. Price

Bordeaux : la chasse gardée de Parker

Rassurez-vous, en cédant son entreprise à des investisseurs asiatiques, l’intéressé s’est engagé à continuer de ‘couvrir’ certaines régions et Bordeaux reste la seule, puisqu’il a annoncé en septembre dernier avoir laissé la main sur les « Rhône »
A défaut,  la valeur du Wine Advocate risquerait  bien de chuter, ce qui serait peu apprécié des nouveaux propriétaires…

Comme chaque année, nous nous délecterons des bruits et des rumeurs de la ‘Cour’ bordelaise en avril prochain, mais davantage pour entendre quelques grands dégustateurs français -plus discrets et tout aussi compétents – nous révéler les pépites de ce millésime qui pourraient bien s’apprécier et émerger dans le temps.

En attendant, l’équipe de Cavissima vous propose de consulter les notes de dégustation des Bordeaux Primeurs 2013 de Robert Parker
Au boulot M Parker !

fiche autheur Thierry Goddet

1 Responses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *