Vins Bordeaux primeurs 2015

Publié le 16 février 2015 Dans : Investir dans le vin : toutes les infos utiles, Tout sur les vins Primeurs Avec 1047 Vues

Verre_Fotolia_63013811

Comme chaque année, les semaines précédant la présentation des vins ‘en primeurs’ par les propriétés de grands vins de Bordeaux  voient s’ébrouer différents acteurs du monde du vin pour presser les propriétaires de Grands Crus Classés (et autres) de rendre à la prochaine campagne des primeurs son caractère attractif au niveau des prix.

Primeurs 2014 : Connaître les bonnes méthodes pour les bonnes affaires

Petits rappels

Rappelons rapidement que le principe de la vente en primeurs consiste pour un particulier à acquérir des grands crus au préalable de leur mise en bouteille par les châteaux. Une ‘pré-commercialisation’ qui a toujours eu la réputation de permettre aux propriétaires d’encaisser plus tôt de la trésorerie en échange de prix de vente rendus plus attractifs pour le particulier, afin de récompenser sa patience.

Et en matière de prix ?

Or, les envolées des prix des millésimes 2005 puis des 2009 et 2010, justifiées par des millésimes exceptionnels aux yeux des propriétaires, ont rendu les achats de ces vins en primeurs peu profitables pour les amateurs enthousiastes qui les avaient acquis. Cavissima n’a pas manqué d’acquérir bien plus tard certains 2009 et 2010 dans le cadre de la constitution de cave à vin d’investissement, à des conditions de prix permettant de limiter la correction imposée aujourd’hui par le marché.

Une bonne méthode d’acquisition de « vins en primeurs » consiste à systématiquement comparer les prix de sortie des nouveaux nés avec leurs aînés d’un an ou de dix ans. Après les 4 dernières campagnes de primeurs qui ont été peu dynamiques, force est de constater que les négociants de Bordeaux  détiennent dans leurs chais quelques réserves de 2011, 2011 et 2013 (ce qui n’empêche pas d’en acquérir à des prix très intéressants si l’on souhaite investir dans le vin). Espérons que ces prochaines semaines de réflexion et que  les indiscrétions des couloirs des châteaux laisseront transparaître l’espoir de proposer au marché un millésime 2014, à des prix qui rendront l’achat ‘en primeur’ aussi attractif que 2008 l’avait été.

Les signes du marché

Les années en 5 ayant souvent produit de très grands millésimes, 2015 pourrait, si l’histoire se répète, se vendre plus cher. La commercialisation du millésime 2014 prévue au début du mois d’avril serait donc la dernière chance de donner un signe positif au marché…

Y a t-il un Château à Bordeaux qui entende nos voix ? Nous serons en tous les cas présents lors de cette nouvelle campagne  pour identifier les meilleures opportunités d’acquisition de grands vins de Bordeaux, afin que vous puissiez parfaire votre cave a vin ou investir dans les grands crus.

 

En attendant…La pression monte. Cavissima vous donne  dès à présent quelques conseils si vous souhaitez dores et déjà investir.

Pour recevoir notre newsletter sur les primeurs ou si vous voulez acquérir des primeurs 2013.

fiche autheur Thierry Goddet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *