Vins Bordeaux primeurs 2015
Notes de dégustation 2016 Brane Cantenac - cavissima
Notes de dégustation 2016 Brane Cantenac - cavissima

Publié le 14 avril 2017 Dans : Slider, Tout sur les vins Primeurs Avec 2660 Vues

Bordeaux Primeurs 2016 – Notes de dégustations générales

Après avoir passé 4 jours à déguster plus de 250 cuvées de ces Bordeaux primeurs 2016, entre Saint-Emilion et Saint-Estèphe, nous voilà prêts à dévoiler nos notes de dégustations et nos principaux commentaires sur ce millésime.

Une qualité élevée et très homogène

Bordeaux primeurs 2016 : notes de dégustations - cavissimaQuelle que soit l’appellation, nous avons pu déguster des vins de très grande qualité – nous n’avions pas eu cette sensation depuis le millésime 2010. L’interminable été indien ponctué en septembre par 30 à 40 mm de pluie aura permis aux baies d’atteindre d’excellentes maturités tant phénoliques qu’aromatiques. Cela donne in fine des vins dont le fruit est mûr, et la sensation en bouche est très agréable.

Nos appellations préférées cette année sont Saint-Estèphe, pour le niveau élevé à la fois des très grands mais aussi des crus bourgeois et des crus artisans, Pauillac dont les tannins étaient merveilleusement enrobés, Castillon pour la fraîcheur des vins et les grands Pomerols. Nous ferons une analyse par appellation d’ici quelques jours.

Des vins frais, précis et buvables

L’analyse olfactive un peu poussée montre que les vins présentent à la fois de la fraîcheur et une jolie concentration tannique. Nous avons été séduits par la buvabilité de ces vins affichant un degré d’alcool compris entre 13 et 14°C. Les vins sont agréables, digestes et les tannins étaient partout présents et invisibles à la fois : une impression incroyable de souplesse. Malgré nos 250 dégustations, nous n’avons pas ressenti de fatigue.

Dans ce millésime 2016, nous avons rarement rencontré des vins décevants, sauf peut-être encore à Margaux (sols plus sablonneux), Saint-Emilion (vendange tardive) et à Pomerol sur certains sols de sables et d’argile.

2016 est un millésime de terroir où les meilleurs vins ont été obtenus avec des vignes plantées sur sols drainants. La hiérarchie est respectée.   

Une conscience du bio qui se généralise

Nous avons particulièrement aimé sur ce millésime les différents vins produits en biodynamie dont la liste s’allonge d’année en année : Château Palmer, Pontet-Canet, FonroqueMazeyres à Pomerol, Clos Puy Arnaud, Smith Haut Lafitte, Haut-Bergey à Pessac Léognan, et les derniers certifiés Durfort-Vivens, Ferrière et Haut-Bages Libéral. Comme d’habitude ces vins étaient sur l’éclat du fruit, la fraîcheur, la longueur et un côté digeste.

Plusieurs autres Châteaux nous ont annoncé faire des essais ou entamer une conversion ou simplement réfléchir à la mise en place d’un essai dont
Château Latour, Château Rauzan-Ségla ou encore Château Brane-Cantenac.

Fait remarquable, nous avons entendu de très nombreuses références à l’agriculture bio et biodynamique, avec un discours consistant parfois à se justifier de ne pas passer à la biodynamie, comme si cela allait être inévitable.

Bordeaux primeurs 2016 : le chai de Château Montrose

Nos coups de cœur

Parmi les Bordeaux Primeurs 2016, nos plus grandes dégustations sont le Château Haut-Brion 2016 et La Mission Haut-Brion, Mouton Rothschild 2016, Château Canon 2016, Château Calon Ségur et Carmes Haut-Brion.

fiche autheur Thierry Goddet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *