Vins Bordeaux primeurs 2015

Publié le 7 octobre 2016 Dans : Gérer sa cave à vin, L'actualité de Cavissima Avec 1148 Vues

a totalement changé d’apparence, revu sa charte graphique et modifié ses interfaces. Nous avons demandé à Thierry Goddet ce qui a présidé à ces décisions.

ma-cave-big-img-1

Blog : Cavissima était connue pour son logo rouge stylisé, pourquoi avez-vous changé ?

TG : Nous avons redéfini la charte graphique et notre identité visuelle. L’idée forte était de nous diriger dans deux directions : à la fois gagner en élégance et être moins élitiste. Le domaine du vin peut sembler être un domaine réservé aux initiés et nous avons souhaité casser les codes : Cavissima, c’est la cave pour tous. Pour les grands amateurs et pour ceux qui ne s’y connaissent pas et cherchent à se faire plaisir

Blog : En quoi un site comme celui de Cavissima est-il complexe à produire ?

TG : Tout d’abord, nous ne sommes pas qu’un vendeur de vin en ligne. Nous avons un concept à mettre en avant avec une gestion intégrée des actifs. En tant qu’inventeur de la Cave en ligne, notre page web se doit de facilement expliquer nos services, rassurer nos clients et montrer la qualité de notre offre de vins. De  plus, le challenge est de réussir à montrer simplement les offres et leur complexité. Les offres d’abonnement vin coexistent avec les offres d’investissement dans le vin.

Blog : Comment faites-vous coexister des vins vendus par Cavissima et les vins de la revente ?

TG : En effet, la particularité de Cavissima c’est qu’elle propose sur sa boutique en ligne à la fois des vins qu’elle vend à ses clients mais aussi les vins détenus par les clients eux-mêmes. Pour faire un parallèle, c’est comme si nous avions à la fois des voitures neuves et les voitures d’occasions. Sauf que chez Cavissima, les « occasions sont comme neuves », car les vins ont bénéficié du même processus d’approvisionnement et ont été toujours conservés par Cavissima. Nous avons donc identifié sur la même fiche produit les offres de Cavissima, celles de nos clients, le carnet d’ordre passé et les évolutions des prix moyen WineDecider. Tout est en place pour que le visiteur trouve le plus d’information possible et concrétise un achat intelligent.
À Cavissima de vendre les millésimes récents au juste prix et à ses clients de proposer un bon pricing pour séduire les amateurs de millésimes plus anciens.

Blog : Pourquoi avez-vous changé les interfaces clients ?

TG : notre site internet venait d’entrer dans sa septième année et nous avions procédé par ajouts successifs de fonctionnalités. L’ergonomie de la cave en ligne, l’espace client, étaient devenus obsolètes et peu agréables à la navigation. La technologie utilisée nous limitait en termes de référencement. Nos clients voulaient une application et pouvoir naviguer sur mobile et tablette. Lorsque nous avons identifié tous ces besoins, nous avons décidé de reconstruire une version moderne de notre site.


Blog :
Quelle technologie avez-vous utilisé pour lancer ce nouveau site ?

Magento 2.0TG : Une fois de plus, nous avons innové. Nous voulions déployer notre nouveau site avec une plateforme Magento (reconnue à l’international) afin de bénéficier de la robustesse et de la perspective de modernité qu’offre une solution Open Source. Magento 2.0 a été lancé en septembre 2015 et nous avons pris le risque d’utiliser cette technologie. Cela fut cocasse, car au début, il a fallu envoyer les équipes de développeurs en formation. Maintenant que la chose est lancée, nous sommes ravis, car les premiers résultats en SEO sont très positifs. Nous devrions atteindre rapidement nos objectifs de trafic.

Blog : Comment ont réagi vos clients ?

TG : Dans la mesure, où nous avons changé toute l’ergonomie du site, nous avons créé un petit tsunami auprès de nos clients.  Certains étaient heureux de disposer de plus de souplesse d’utilisation, d’autres ont poussé des cris d’orfraie. Nous avons reçu de nombreux commentaires et comme depuis le premier jour, nous avons pris le parti d’écouter nos clients et de faire évoluer le site selon leurs besoins. Ce parti pris est la clé de notre succès : il n’y a aucune raison d’en changer.

Blog : Quelle garantie offrez-vous aux clients sur cette migration ?

TG : d’abord, nous avons vérifié et audité le processus de migration de données : données en cours, portefeuille, inventaires, reventes en cours, etc. Ce n’est que lorsque sur ce processus nous avons été sûr à 110%, que nous avons lancé la migration. Par ailleurs, nous réalisons des audits réguliers sur les commandes et les inventaires pour vérifier le bon fonctionnement de notre système d’information.  

fiche autheur Thierry Goddet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *